Mon panier

 x 

Panier Vide

Par Hiro Arikawa

Chez Actes Sud

Cela se passe au Japon.

Une ligne de chemin de fer  dans le style de nos TER. Avec des wagons rouges passant sur un immense pont de  Takarazuka à Nishinomjya

Des femmes et hommes,  d’âges, de milieu social et de métier divers, avec une forte proportion  d’ étudiants universitaires plus quelques écoliers(ères)  l’empruntent,  par évidente nécessité.

Chaque voyageur et chaque voyageuse , croise, rencontre puis  connaît un ou plusieurs habitués au cours  des minutes passées ensemble, ils échangent tout d’abord un mot, une phrase et puis d’avantage… Ou bien se contentent

d’observer. Quelques fois on descend au même arrêt ! D’autres fois à un point différent.  Mais cela peut changer… On peut prendre l’habitude de l’autre et les histoires se croisent , l’intimité et les aventures surviennent sous nos yeux. En même temps nous apprenons une foule de détails de la vie japonaise de  l’éducation et des mœurs comme des manières et  habitudes indispensables à respecter.

Sur ce parcours à chaque arrêt se trouve un ou plusieurs Quartiers de vie urbaine, des boutiques, des superettes, une ou deux Bibliothèques et des écoles comme des Universités. Des lieux de travail, de sport, de distraction, de loisirs  et des lieux de vie.

La nature est abondante, visible, apparemment belle et se lit à merveille  au travers du récit comme telle qu’elle se présente aux yeux du voyageur et monte à l’assaut de l’existence et de l’histoire de chacun. Les souvenirs et les projets  de chaque personnage tiennent une place dans ce voyage, qui de morcelé par les arrêts, devient un voyage au temps présent, dense et significatif. Un voyage où se forgent des changements essentiels parfois malgré , ou en correspondance avec les directions complètements différentes qu’empruntent à la descente, chaque personne ou chaque couple de ce train qui participe à leur destin .

Le fond et le sujet du récit sont simples , naturels, évidents . Ceux qui parlent demeurent dans leur vie avec ses aléas et ses peines comme avec ses bons moments. Ils et elles sont dans leurs sentiments, leurs projets , leurs  choix et dans les évènements qui les concernent eux seuls. Nulle philosophie ou commentaires.

Ce qui rend  ce récit  rare au charme  pénétrant , vient de sa  délicatesse, de sa finesse de style et de propos.  Nous ouvrant à la vie de quelques uns de ses sujets comme  à  l’âme d’ un peuple raffiné et efficace malgré l’abondance de ses habitants parfaitement courtois, rassemblés sur un territoire insulaire dense.  La manière aérienne dont Hiro Arikawa  brosse[1] chacun et chacune, lumineuse comme ressentie se partage dans l’émotion . Car tout est dit sur un “moderato cantabile“ d’un style dépouillé de ces êtres qui vibrent et aiment avec la plus profonde sincérité.

Un ineffable moment de belle lecture.

Amalthée

Chez Actes Sud

 www.amalthee-ecrivain.info   

 P.S. Vous pouvez encore lire le commentaire très heureux que je rédigeais à la sortie du livre Les Mémoires d’un chat de la même auteure sur mon site  comme cet article

 

 

 



[1] Au sens pictural du terme

Connexion

Les livres

Hélène Cadouin dite "AMALTHÉE"

Borde Basse

82 150 Saint Amans du Pech

France

Aller au haut